Le Whirlwind est un flipper fabriqué par Williams en 1990 sur le thème des tornades. C'est un excellent flipper alphanumérique aussi réussi que son cousin l'Earthshaker également dans le thème des catastrophes naturelles avec les tremblements de terre. La caisse de ce flipper dispose de motifs directement imprimés sur la caisse avec un fond majoritairement bleu. Avec le temps et les transports de bars en bars, la peinture finit par s'user, notamment sur les arêtes et l'objet de cette restauration est de redonner un aspect neuf à ce magnifique flipper en préservant au maximum les motifs d'origine qui ont la chance de ne pas être abîmés.

Etat initial

Avant de commencer la restauration, le fronton est soigneusement nettoyé et démonté afin de faciliter le travail de masticage et ponçage et mettre toutes les chances de notre côté pour ce travail.

Voilà le fronton à son arrivée dans mon atelier:

Le motif d'origine est bien préservé mais le fond bleu mérite bien une remise en forme après toutes ces années d'utilisation. La visserie montre également quelques signes de fatigue avec de la rouille qui commence doucement à s'installer à la place de la peinture noire. Nous y reviendrons à la fin de cette restauration.

Rebouchage des trous

À cause d'un topper abîmé, des trous ont été précédement réalisés sur la partie supérieure. Il est temps de reboucher tout ça ce qui permettra de revenir sur une base saine pour la mise en place d'un nouveau topper.

Afin de disposer d'une bonne solidité pour un perçage ultérieur, nous allons dans un premier temps faire de beaux perçages afin de pouvoir encoller des tourillons sur un diamètre connu. Nous attendrons ensuite que ce soit sec pour pouvoir les couper au ras du bois avant le ponçage.

Ces tourillons sont à présent prêts à être remis au niveau du bois. L'utilisation d'une scie japonaise permet de faire une coupe propre très facilement.

Enduit et sous-couche

Toutes les irrégularités sont ensuite masquées avec un enduit très solide, et un bon ponçage est effectué pour préparer le fronton à la peinture. Les anciens perçages sont à présent invisibles.

Une sous-couche blanche est appliquée pour apporter une bonne accroche à la peinture finale et permettre de mettre l'intégralité du fronton à la même teinte sûre à l'application d'un enduit blanc.

Afin de pouvoir travailler efficacement, un écran de masquage a été réalisé avec un film adhésif repositionnable pour préserver le motif d'origine du flipper en dehors du fond bleu. Ce même écran de masque a été réutilisé tout au long de cette restauration pour les différentes couches de peinture.

Fond bleu et retouches

Le fronton est à présent prêt pour recevoir 2 couches de peinture bleues et retrouver son aspect d'origine. Je travaille en lumière naturelle pour cette étape afin de pouvoir retrouver la teinte la plus proche possible de l'origine en me basant sur des parties non exposées à la lumière, comme à l'intérieur du fronton.

Des retouches fines au pinceau ont été apportées sur le bord noir du motif pour gommer les imperfections qui peuvent parfois être apportées par l'écran de masquage.

Malgré un état relativement exceptionnel des motifs d'origine, quelques accros sont malgré tout présents et j'ai profité de l'occasion pour faire quelques retouches sur les parties les plus visibles.

Le fronton être presque terminé, il va maintenant recevoir 2 couches de vernis afin de protéger le travail durablement dans le temps et permettre de le rendre plus résistant aux éventuelles rayures qui pourraient survenir dans l'avenir.

Restauration de la visserie

Comme toute la visserie est démontée pour la restauration du fronton, c'est l'occasion idéale pour lui redonner un coup de neuf et enlever la rouille qui a pu commencer à s'installer avec le temps et les conditions extérieures.

Dans un premier temps, toutes les vis ont été décapées avec un outillage adapté sur une perceuse. La peinture noire est retirée et le métal est remis à nu. Afin d'avoir un bel aspect final, un effort particulier est apporté à gommer le maximum de rayures sur le métal de ces vis.

Une fois le métal mis à nu, il ne reste plus qu'à sortir mon aérographe afin de pouvoir pulvériser une belle peinture noire et protéger à nouveau les vis de la rouille. Les têtes de vis retrouvent à présent un bel aspect noir et elles accompagneront parfaitement la peinture fraichement refaite du fronton.

Finalisation

Le fronton s'est vu appliqué 2 couches de vernis et la visserie a été remontée. Il retrouve à présent un bel aspect neuf et j'espère fera le bonheur de son propriétaire.

N'hésitez pas à me faire part de vos questions, vous pouvez pour cela laisser un commentaire ou me contacter directement en passant par le formulaire de contact disponible sur ce site.

Article suivant Article précédent

comments powered by Disqus